Babelicot, y’a pas de pépin !

Vous l’avez sûrement remarqué, nous n’avons pas été très présents ces derniers temps. Plus de publications sur les réseaux sociaux, de moins en moins de produits dans les magasins, …

Alors c’est vrai qu’avec la « situation sanitaire » c’est sûrement un peu passé inaperçu, mais nous avons vécu une année très particulière.

En fait, pour nous, la crise a commencé fin 2019, quand nos partenaires et colocataires (une cuisine centrale 100% bio) nous ont annoncé une situation financière alarmante de leur côté, et l’hypothèse de leur cessation d’activité.

Vous parlez d’un choc ! Car nous étions co-dépendants, seuls nous ne pouvions pas payer tout le loyer du local, ils avaient besoin de notre soutien sur le pôle qualité et développement de partenariats… bref, ils étaient plus que de simples colocs et nous étions donc très intéressés par leur survie ! Nous avons alors tout mis en œuvre avec eux pour chercher une solution, un nouvel associé pour les aider à redresser la barre, des axes commerciaux…

Et c’est là que le COVID est arrivé, avec la fermeture des écoles qui étaient leur principaux clients, et donc leur activité s’est arrêtée pendant plusieurs longues semaines, ce qui a douché tous leurs espoirs d’amélioration de leur situation déjà très fragile.

Bref, ils ont dû arrêter leur activité, et nous n’avions plus de locaux !

Nous avons pensé à continuer la production dans d’autres locaux, et nous en profitons pour remercier ceux qui nous ont tendu la main à ce moment-là, prêts à nous laisser installer nos machines chez eux <3, mais le cœur n’y était plus.

Nous avions décroché de gros marchés, pour lesquels nous devions repenser notre outil de production et réinvestir dans de nouvelles machines, et cela devenait impossible avec cette situation plus que précaire, nous allions perdre du temps et donc ces marchés…

La seule solution qui nous semblait réaliste était d’arrêter de produire.

Ça a été brutal, pas vraiment facile pour le moral c’est vrai, mais nous avons été aidés par 2 choses.

Premièrement, un.e repreneur.se s’était positionné.e pour racheter Babelicot, continuer à fabriquer les recettes que nous avions développé. La transmission ? Cela nous semblait la meilleure solution.

D’autant que deuxièmement, un ancien client est venu nous chercher pour nous demander de l’aider à monter un projet. Une autre forme de transmission !

Et cela nous plaisait beaucoup, de transmettre tout ce que nous avions appris avec Babelicot, ce que nous savions sur la filière, le montage d’un outil de production… Nous avons donc travaillé avec lui, puis avec d’autres acteurs de la filière, que nous avons accompagnés dans le montage de leurs projets. Et nous allons continuer à le faire, c’est pour cela que nous avons créé HIRBAD, notre agence de conseil en alimentaire durable.

Et HIRBAD nous offre également l’opportunité de répondre à toutes les demandes des porteurs de projets intéressés par la démarche Babelicot, par le développement de formations orientées bio, transformation, filières végétales.

Ces missions nous ont aussi aidé à attendre la finalisation de la transmission de Babelicot… qui ne s’est finalement pas faite. La personne qui devait reprendre a également rencontré des difficultés, nous avons patiemment attendu qu’elle trouve des solutions pour honorer sa promesse de reprise… Et puis finalement, l’envie n’y était plus, des deux côtés.

La vérité, c’est que nous trouvions dommage de laisser Babelicot. Car dans tous ces projets, il nous manquait quelque chose, ou plutôt quelqu’un, vous. Nous avions perdu le contact avec vous, qui veniez nous parler sur les salons bio, lors des animations magasins. Vous qui aimiez discuter alimentation, filière, bio, gourmandise, zéro déchet… Notre passion !

Et nous avons encore plein de choses à vous raconter ! Avec le confinement, la crise sanitaire qui s’éternise, nous avons senti au quotidien la charge mentale des familles, l’injonction à bien manger, local, matin midi et soir, à cuisiner et le stress que cela a généré et génère encore d’autant plus aujourd’hui que le travail a repris mais que tout le reste non…

Alors, si ça vous tente, on reprendrait bien du service, un peu comme dans les débuts du blog ? mais plutôt en version newsletter, avec des vidéos, des petits points infos, des idées de menus… Ça vous dirait ?

Allez, on dit que oui ! Pour être bien sûrs de produire du contenu qui vous intéresse et vous est utile, on vous a concocté ce formulaire, ça serait top si vous pouviez y répondre !!!

 

Merci pour tout votre soutien, et à très vite sur cette page !

Benjamin et Eléonore

Sauces et condiments 

Tartinables

Soupes

Pots bébé