photo tarte tatin potimarron
mais quelle beauté !

Vous aussi vous l’avez remarqué cette silhouette orangée dont le nom est sur toute

les lèvres et présent sur tous les étals de marché et sur la tête de Margaux ? Je parle bien du potimarron !

 

En soupe, en velouté ou encore en purée ? On connait, c’est du déjà vu ! Et si le potimarron revisité l’une des grandes traditions de la pâtisserie française ? Vous savez, cette tarte née suite à un oubli d’une bonne sœur ? Souvent vue avec des pommes fondantes et caramélisées ?

Et oui ! Vous ne vous trompez pas, je parle bien de la tarte tatin ! Mais pas n’importe laquelle : une tarte tatin au potimarron sur fond de chutney de tomates vertes (made by BABELICOT) et son caramel à la clémentine !

Quoi tout ça ??? Pas de panique, toutes les étapes vous sont racontées.

Et voici la recette de Marie !

Au retour de marché, il vous faut dans votre panier :

potimarron, clémentines et chutney de tomates vertes
De retour du marché d’automne

 

  • 1 potimarron (celui-ci peut aussi provenir de votre jardin ou chez le voisin, après la soirée d’halloween)
  • 1 pot de chutney de tomates vertes (celui de BABELICOT)
  • 150 g + 100 g de sucre
  • 2 clémentines
  • 250 g de farine
  • 1 jaune d’œuf
  • 125 g de beurre doux ramolli
  • 5 g de sel
  • 5 cl d’eau

Commençons par le commencement :

la pâte brisée

(maison s’il vous plait !) à réaliser la veille si possible. #passionpatisserie

Pour commencer, dans un saladier, en y mettant les doigts, on mélange la farine, le sel et le beurre. On ajoute le jaune d’œuf. Et enfin l’eau. On pétris jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.

Si vous sentez que ça colle vraiment aux doigts, enfin si votre main devient une palme, pas de panique ! On ajoute un peu de farine pour décoller tout ça ! On forme ensuite un beau pâton (oui bon une boule quoi), que l’on peut conserver au frais. Au moment de l’utiliser, penser à sortir votre pâton pour qu’il remonte à température et qu’il soit bien malléable.

Deuxième étape : la préparation du potimarron !

On commence par vider le potimarron. On coupe le potimarron de manière à faire des morceaux assez grossier d’1 cm d’épaisseur. Pocher les morceaux (quoi ??? mettre le potimarron dans du plastique ?? )(si vous ne comprenez rien à cette référence des Deux-Sèvres,  cliquez ici ). Non, encore là pas de panique, pocher c’est simplement cuire le potimarron dans une casserole d’eau avec 100 g de sucre pendant 10 min. Les égoutter et les laisser refroidir …

Et enfin the last but not least : le caramel à la clémentine, juste pour aggraver le sort des dents de lait de vos enfants suite à la chasse aux bonbons !

D’abord cuire les 150 g de sucre à sec dans une casserole, sans ajouter de liquide. Bien le faire colorer, mais attention il peut vite brûler ! Si c’est le cas, pas de panique il vous suffit de … à non en fait vous n’avez qu’à tout jeter et recommencer again and again. Et une fois le sucre correctement caramélisé ajouter le jus de clémentine chaud hors du feu (attention au volcan !). Puis remettre le tout sur feu doux et remuer au fouet jusqu’à ce que le caramel et le jus de clémentine s’homogénéisent bien !

On assemble !

Pour le montage, on suit la recette de Sœur Tatin : on commence par verser le caramel au fond du moule (c’est normal s’il durcit vite, il va refondre pendant la cuisson au four) et on ajoute les morceaux de potimarron, ne pas hésiter à bien les serrer (au fond de cette boîte …). Aplatir le pâton de pâte brisée et le badigeonner de chutney de tomate vertes (sans trop lécher la cuillère entre 2 étalements). Et la dernière étape la plus salissante (et la plus gourmande, je vous laisse la surprise du pourquoi), on recouvre le potimarron par la pâte avec couche de chutney coté potimarron (j’ai perdu personne ?)

Et voilà votre tarte tatin au potimarron est prête à être enfourné 35min dans un four à 180°C préchauffé.

tarte tatin avant cuisson
mais qui se cache sous cette belle pâte ?

Elle peut être dégusté en tarte sucrée mais aussi en tarte d’entrée accompagné d’un fromage frais monté en chantilly ! Sur ce, bon appétit et à la prochaine pour de nouvelle aventure papillaire …

 

Marie

Write A Comment