Eléonore et Benjamin FAUCHER, cofondateurs de Babelicot
Eléonore et Benjamin FAUCHER.
Babelicot, c’est nous qu’on l’a fait !

Depuis environ 2 ans, Benjamin entendait les maraîchers du pays de Brest regretter l’absence d’un atelier de transformation. Bien dommage, car ils en avaient besoin : pour valoriser des légumes qui partaient à la poubelle, juste parce qu’ils arrivaient au mauvais moment, ou qu’ils n’étaient pas assez beaux. Et aussi pour compléter leur gamme lorsque les récoltes sont moins abondantes.

Benjamin travaillait à Court-Circuit Pays de Brest, alors les maraîchers il les connaissait bien, mais du boulot il y en avait déjà largement assez ! Court-Circuit ne pouvait pas, en plus de la distribution de paniers bio, créer un atelier de transformation.

Dommage, parce que la passion de Benjamin (en dehors d’acheter des grosses machines), c’est la cuisine !

 

Pour Eléonore, c’était trop de gâchis. Elle savait bien que les quantités de légumes que les maraîchers voulaient transformer ne pouvaient pas intéresser les usines déjà existantes en Bretagne.

Et pour cause, là où elle travaillait, chez Prince de Bretagne, elle voyait les camions partir 5 par 5 pour livrer ces usines, rien à voir avec les 60kg de courgettes en trop dont parlait Benjamin.

Ce qu’il fallait, c’était un atelier de transformation, juste de la bonne taille, pour proposer aux maraîchers de mieux valoriser leur récolte.

Et proposer des recettes pour tous, et qui permettent d’utiliser les légumes de toutes les saisons, et aussi… Elle avait plein d’idées, de l’énergie à revendre…

Banco, Éléonore a quitté son boulot, déménagé à Brest, et en avant Guingamp pour l’aventure Babelicot !

Write A Comment